Services d’aide aux toxicomanes

Services d’aide aux toxicomanes

L’Armée du Salut offre son aide aux personnes qui éprouvent des problèmes de consommation d’alcool et de drogue, et qui sont incapables de les résoudre par elles-mêmes et de subvenir à leurs besoins. Nos établissements visent à leur fournir un milieu adéquat et le temps nécessaire pour se libérer de leur dépendance. L’an dernier, dans le territoire du Canada et des Bermudes de l’Armée du Salut, 9 980 clients ont été admis dans des programmes de traitement de la toxicomanie offerts en établissement, et 136 dans d’autres programmes offerts à l’externe. Le nombre annuel de participants inscrits à ces programmes totalise plus de 75 700 personnes.

 

Services
Nous offrons une vaste gamme de services, notamment la gestion du sevrage, l’hébergement, des traitements de jour et des programmes de rétablissement ambulatoires, conçus pour répondre aux besoins souvent complexes et multiples des clients aux prises avec divers problèmes de consommation ou de santé mentale.

Les intervenants de programme et autres membres du personnel travaillent en collaboration avec la clientèle d’une manière qui permet d’aborder les besoins physiques, psychologiques, sociaux et spirituels. Dans le cadre de séances de thérapie individuelle et en groupe, le client est amené à établir un plan de traitement personnalisé, à réapprendre l’autonomie fonctionnelle, à acquérir des compétences comportementales, à définir des objectifs d’emploi ou d’éducation et à adopter de saines habitudes de vie quotidienne. Les intervenants préparent les clients à réintégrer la société et à reprendre une vie normale auprès de leurs parents, amis et connaissances. Des soins spirituels et religieux sont également offerts.

Modèle de traitement et de rétablissement
Les programmes de rétablissement de l’Armée du Salut sont offerts dans l’ensemble du Canada. On préconise l’approche de renforcement par la communauté (ARC) [ou méthode de l’appui communautaire], qu’on complète par d’autres méthodes fondées sur des données probantes. Cette approche a deux objectifs :

1) aider le client à repérer et à éliminer ce qui le conduit à l’alcoolisme ou à la toxicomanie;
2) aider le client à améliorer le renforcement positif pour demeurer sobre.

Dépendances

L’Armée du Salut du territoire du Canada et des Bermudes offre 19 programmes de services de traitement des dépendances. La clientèle se compose d’hommes, de femmes et de jeunes.
Il y a six principaux types de services :

  1. a) deux programmes pour les jeunes, offerts à Yellowknife et à Victoria;
  2. b) quatre programmes de soins et de réadaptation offerts en consultation externe à Chilliwack, à Williams Lake, à Hamilton et à Toronto. Les participants occupent souvent un emploi, résident dans la collectivité, assistent à des séances de counseling individuel d’une heure avec un intervenant ainsi qu’à des thérapies de groupe, et souhaitent qu’on les aide à cesser de consommer.
  3. c) quatre programmes de gestion du sevrage offerts à Yellowknife, à Vancouver, à London et à Hamilton, afin d’aider les clients à cesser leur consommation d’alcool ou de drogue. Les participants reçoivent des services de counseling de base. Une fois que les substances intoxicantes sont complètement éliminées de l’organisme du participant, ce dernier peut rentrer chez lui ou retourner au travail, ou encore recevoir d’autres types de soin.
  4. d) huit programmes de traitement et de rétablissement de jour offerts à Chilliwack, à Vancouver, à Winnipeg, à Windsor, à Hamilton et à Toronto, cinq jours par semaine, de six à huit heures par jour. Durant la journée, les clients reçoivent des services de counseling individuel et prennent part à une thérapie de groupe. À la fin de la journée, tous rentrent chez eux. Les participants apprennent à aborder les problèmes de la vie qui les ont conduits à l’alcoolisme et à la toxicomanie, et sont amenés à adopter de saines habitudes de vie et à faire de bons choix.
  5. e) neuf programmes d’hébergement de transition offerts à Yellowknife, à Edmonton, à Winnipeg, à Glencairn, à Kingston, à Ottawa et aux Bermudes. Les clients qui ont terminé le programme de traitement de la toxicomanie offert en établissement sont dirigés vers un programme d’hébergement de transition. Certains iront à l’école, d’autres travailleront, mais continueront de recevoir des services de counseling qui les aideront à réintégrer la société. Ces clients ne sont parfois pas prêts à voler de leurs propres ailes, et le programme d’hébergement de transition est là pour les soutenir.
  6. f) onze programmes de suivi offerts à Chilliwack, à Victoria, à Calgary, à Winnipeg, à Windsor, à Glencairn et à Toronto. Le programme s’adresse aux clients qui ont terminé un programme de traitement de la toxicomanie, mais souhaitent faire partie d’un groupe de soutien. Les participants se réunissent une fois par semaine, en soirée, afin de discuter des problèmes auxquels ils font face pendant leur période de réintégration.
  7. g) quinze programmes de traitement et de rétablissement offerts en établissement à Vancouver, à Calgary, à Edmonton, à Winnipeg, à Hamilton, à Toronto, à Glencairn, à Kingston, à Ottawa, à Montréal, à Halifax et aux Bermudes. Les clients sont logés et nourris, et le traitement est offert en fonction des besoins de chacun. La durée de séjour varie entre trois et six mois. Les clients suivent des cours, reçoivent des services de counseling individuel ainsi que des soins médicaux et spirituels.

« Le programme de traitement de la toxicomanie de l’Armée du Salut m’a vraiment permis de reprendre mon souffle et de me concentrer sur un avenir libre de dépendance », déclare Michel. « Je suis sobre depuis deux ans, et je retourne aux études pour devenir intervenant auprès des toxicomanes. J’aime ma vie. »