Services d’urgence

Historique

Au Canada, l’Armée du Salut a commencé à offrir des services d’urgence et d’aide aux sinistrés en décembre 1917, dans la foulée de l’explosion à Halifax : des membres de l’organisation sont venus de partout au pays pour prendre part aux opérations de secours qui ont duré plusieurs mois. En plus de satisfaire les besoins pratiques des sinistrés (p. ex., en fournissant de la nourriture et des vêtements), des officiers de l’Armée du Salut ont apporté du soutien psychologique et spirituel aux premiers intervenants. « Nous ne savons pas comment nous aurions pu poursuivre nos efforts sans eux », a écrit R.T. MacIlreith, président du comité de secours.

Aujourd’hui

Les services d’urgence et d’aide aux sinistrés (SUAS) de l’Armée du Salut constituent aujourd’hui un réseau international composé de milliers de personnes formées, dont de nombreux bénévoles. L’équipe des SUAS intervient à la suite de sinistres de différentes ampleurs et portées. Ainsi, conformément à son approche de ministère holistique, l’Armée du Salut porte assistance aux sinistrés et aux premiers intervenants, de manière à combler leurs besoins immédiats et à plus long terme, qu’ils soient physiques, psychologiques ou spirituels.

Le protocole d’intervention d’urgence établi et bien rodé par l’Armée du Salut permet à l’organisation d’offrir rapidement et efficacement des services aux premiers intervenants et aux sinistrés. L’Armée du Salut s’efforce de soulager la souffrance humaine partout où elle se trouve et tire parti d’un vaste ensemble de ressources qui permettent d’exercer promptement une action concrète à la suite d’une catastrophe.

À l’échelle mondiale, la fréquence et l’incidence des catastrophes naturelles sont à la hausse. Séismes, ouragans, tsunamis, feux de forêt, tornades, tempêtes de verglas et pluies diluviennes surviennent plus souvent que dans le passé. Cependant, le bouclier rouge continue d’être un symbole d’espoir et de compassion, de secours immédiat, de soutien psychologique et de conseils spirituels aux familles et aux particuliers dont la vie est bouleversée par des circonstances indépendantes de leur volonté.

Par exemple, en mai 2016, lorsque de violents feux de forêt ont nécessité l’évacuation de la région de Fort McMurray, en Alberta, et causé d’immenses dommages, l’Armée du Salut est arrivée rapidement sur place pour procurer de la nourriture, des boissons et du soutien psychologique aux pompiers. De plus, l’équipe des SUAS a continué d’aider les personnes évacuées et a joué un rôle essentiel lors de la phase de retour qui a duré quelques mois. Pendant que ces personnes tentaient de reprendre une vie un tant soit peu « normale », l’Armée du Salut leur distribuait des vêtements, de la nourriture, des cartes cadeaux et des bons d’achat échangeables contre des meubles, et leur donnait un soutien psychologique et spirituel en plus de les aider à gérer le stress traumatique.

Services d’intervention et d’aide au rétablissement

 L’Armée du Salut offre de nombreux services de secours aux sinistrés. Étant donné que chaque catastrophe est différente selon son effet dévastateur sur la vie des personnes et des collectivités, l’intervention d’urgence de l’Armée du Salut est adaptée en fonction de l’endroit, des conditions de la collectivité touchée et de l’ampleur de l’incident.

  • L’Armée du Salut est en mesure de fournir une aide d’urgence immédiate et de rétablissement à long terme. Conformément à une procédure de notification convenue, on peut faire appel aux services d’intervention d’urgence dans un court délai, alors que l’aide au rétablissement à long terme est planifiée stratégiquement pour remédier à la situation, en collaboration avec beaucoup d’autres organisations communautaires.

À titre d’une des plus importantes organisations de secours d’urgence du Canada, l’Armée du Salut se voit fréquemment assigner des rôles précis par les autorités responsables de la planification d’urgence. En mesure d’adapter son aide d’urgence selon la situation, l’Armée du Salut offre de nombreux services qui constituent l’essentiel du programme des SUAS :

  •  nourriture et boissons;
  • soutien psychologique et spirituel;
  • communication d’urgence (SATERN);
  • gestion des dons;
  • services sociaux aux sinistrés;
  • aide au rétablissement à long terme;
  • formation de bénévoles.

Pour de plus amples renseignements sur la façon dont vous et votre famille pouvez vous préparer à une catastrophe, consultez le site Préparez-vous du gouvernement du Canada (www.preparez-vous.gc.ca).

Pour vous renseigner davantage sur les services énumérés ci dessus, cliquez ici.
Nous acceptons volontiers les dons sur Internet, au www.armeedusalut.ca/urgence, ou par téléphone, au 1 800 725 2769.

Types de services

La distribution de boissons et de repas aux sinistrés et aux premiers intervenants est souvent l’aspect le plus visible des SUAS de l’Armée du Salut. La nourriture peut être préparée et servie dans des aires communes prévues pour l’alimentation (comme des centres communautaires, des immeubles, des camps ou des centres d’hébergement de l’Armée du Salut) ou au moyen de cantines mobiles gérées par des équipes d’intervention communautaires (ÉIC) de l’Armée du Salut. Les ÉIC sont placées stratégiquement dans différentes collectivités afin de permettre une intervention rapide.

Un soutien psychologique et spirituel est offert aux personnes touchées par l’incident, à leur famille, ainsi qu’aux premiers intervenants qui éprouvent un stress traumatique. Il peut s’agir de réconforter les personnes blessées ou endeuillées, de diriger une cérémonie commémorative ou d’assurer un service d’aumônerie. Le soutien psychologique et spirituel est fourni dans le respect de toute confession ou tradition.

De plus, un personnel formé et des équipes de gestion de stress lié à un incident critique (GSIC) peuvent offrir des soins psychologiques ainsi qu’une assistance post traumatique à des particuliers, à des familles et à des groupes.

Le SATERN (Salvation Army Team Emergency Radio Network : « Réseau radio d’urgence de l’Armée du Salut ») est un réseau tactique de communication visant à assurer que les secours essentiels parviennent aux sinistrés et aux intervenants. Le SATERN aide à la transmission de messages aux réseaux de soins de santé et de services sociaux, ainsi qu’entre les travailleurs sur place et leur poste de commandement. L’équipe SATERN peut également contribuer à transmettre d’autres types de communication, notamment des messages radiophoniques, sur Internet, par courrier électronique, téléphone, télécopieur, etc., ainsi qu’à établir des réseaux ad hoc.

Dans certaines collectivités, l’Armée du Salut offre des services d’accueil aux personnes évacuées et aux intervenants, surtout dans des centres de réception ou d’hébergement collectif désignés, des bureaux de dotation en personnel ou sur le site de la catastrophe. Par exemple, il peut s’agir d’accueillir les personnes évacuées, de leur fournir les premiers renseignements, d’effectuer une sélection préliminaire, d’aider à assurer l’ordre et à combler des besoins (particuliers ou non) des personnes évacuées.

À la suite d’une catastrophe importante, la générosité des Canadiens permet à l’Armée du Salut de recueillir des dons pour ensuite les répartir. Ainsi, nous pouvons acheter et distribuer des produits de première nécessité (nourriture, eau, médicaments, etc.) qui seraient difficiles à trouver dans les circonstances. Les dons en argent constituent la meilleure façon dont le grand public peut aider l’Armée du Salut lorsque survient une catastrophe, pour les raisons suivantes :

  • Les dons en argent permettent d’intervenir rapidement (parce que l’argent peut être envoyé immédiatement);
  • Ils permettent d’acheter exactement ce qui est nécessaire, au bon moment;
  • Les produits sont achetés le plus près possible de la collectivité touchée par la catastrophe dans l’intention d’atténuer les pertes économiques causées par l’incident.

En outre, l’Armée du Salut peut être chargée de la collecte, du tri et de la distribution de dons en nature, notamment (mais non exclusivement) de la nourriture, des vêtements, des produits de nettoyage et d’hygiène, du mobilier ou du matériel de protection individuelle.

L’Armée du Salut peut procurer de l’aide financière directe à des sinistrés. Pendant les premières phases qui suivent une catastrophe, l’aide financière d’urgence vise à combler les besoins de base des sinistrés (p. ex., nourriture, vêtements, produits d’hygiène, hébergement et médicaments). Elle peut se présenter sous forme de bons d’achat (échangeables contre des articles vendus dans nos magasins d’occasions) ou de cartes cadeaux.

À la suite d’une catastrophe importante, un soutien peut être nécessaire pendant des mois, voire des années. Le rôle de l’Armée du Salut au cours d’un rétablissement à long terme peut consister à fournir des trousses de nettoyage, à établir un centre d’aide aux sinistrés ou à gérer des cas. Ce type de soutien peut être assuré par le personnel des SUAS ou confié à d’autres services mis en place par l’Armée du Salut, comme les services communautaires et d’aide à la famille.

L’Armée du Salut fait appel à des bénévoles dans tous les aspects des SUAS. Une formation complète est donnée dans le cadre d’un programme national de formation en cas de catastrophe (PNFC). Il s’agit d’un plan d’intervention très détaillé qui sert à former des bénévoles dans tous les aspects des interventions d’urgence menées par l’Armée du Salut. Seuls les bénévoles formés et inscrits sont appelés dans le cadre d’une intervention d’urgence.

Pour vous inscrire comme bénévole ou connaître les possibilités de formation dans votre région, cliquez ici.

Bénévoles

Pour vous inscrire comme bénévole ou connaître les possibilités de formation dans votre région, cliquez ici.

Visitez Preparez-vous.gc.ca

Visitez le site Web Préparons-nous (www.preparez-vous.gc.ca) du gouvernement du Canada pour savoir comment vous et votre famille pouvez être mieux préparés.

Pour en savoir plus sur les services énumérés ci-dessus, cliquez ici.

Donnez

Les dons sont acceptés en ligne à: www.SalvationArmy.ca/emergency ou en appelant au 1-800-SAL-ARMY (725-2769).